01/04/2019

Posture Électorale?

[crédit: Le grand écart de Jean-Claude Van Damme à l'affiche de Full Contact]

« Les Bruxellois ne sont pas des souris de laboratoire 
dont je peux vendre la santé au prix du profit. » 
Céline Frémault.

En précisant que ceci n'est ni une souris, ni un cobaye, ni un poisson d'avril et que Madame Frémault ne vient pas de quitter le cdH pour écolo ou le PTB. Cette phrase, que toute personne connaissant le passif de la ministre dans le dossier des pollutions électromagnétiques à Bruxelles aura relu plusieurs fois, ainsi que sa date de parution, et en se pinçant pour s'assurer qu'il ne s'agissait ni d'un rêve, ni d'un canular, est bien de Madame la Ministre Céline Frémault !

Elle est extraite d'un article paru le 29 mars dans l'écho(1). L'information est aussi réelle que bienvenue. La 5G et surtout la hausse de la norme des actuels 6V/m à 14,5V/m, qui est avant tout une baisse du niveau de protection des Bruxelloises et Bruxellois, serait reportée à la prochaine législature. Il ne s'agit certainement pas d'une conclusion, tout au plus d'un répit qu'il nous faut à présent mettre à profit, vu l'approche des élections.

5G : petit répit à mettre à profit

Le reste de l'article dont est extrait la phrase -les qualificatifs manquent- de Madame Frémault tempère. Il laisse entrevoir la tactique d'une norme européenne qui viendrait court-circuiter les normes régionales et nationales. Il semble aussi indiquer que ce qui suscite ce spectaculaire revirement n'est ni la lecture du Capital, ni celle d'Elisée Reclus mais les avis reçus des organismes consultés, dont le Conseil d’État et le Conseil de l'Environnement...ainsi que -bis repetita- l'approche des élections. Probablement combinés aux récentes publications scientifiques plutôt inquiétantes sur le sujet, l'évolution du discours de certains experts, la mobilisation croissante et le travail de sensibilisation effectués ces derniers mois envers les mandataires impliqués.

Possible aussi que les opérateurs, trop enthousiastes, aient sous estimé l'effet contre-productif d'une telle pression en période pré-électorale ? Mais quelles qu'en soient les motivations réelles, ne gâchons pas le plaisir : merci beaucoup pour ce moment Madame la Ministre !

Tout ceci ne doit certainement pas faire oublier que Madame Frémault et son parti proposent toujours de réduire la protection des habitants de la capitale par six. En portant la norme à 14,5V/m, soit 23 fois plus que les 3V/m recommandés par le Conseil Supérieur de la Santé(2). Ce quand les sources pollutions électromagnétiques se multiplient à l'infini.
Affirmer que « L’arrivée de la 5G à Bruxelles est souhaitable car elle permettra des progrès immenses en termes de santé (opérations à distance,...) »(3), comme prévoir des campagnes de sensibilisation pour une « utilisation responsable des technologies mobiles » alors que l'on projette de soumettre l'ensemble de la population, 7 jours/7, 24h/24 à un niveau de rayonnement supérieur à celui subi lors de l'utilisation d'un smartphone, n'a aucun sens, sinon la méconnaissance ou la partialité.

Pour conclure sur deux bonnes nouvelles : les quartiers participants à grONDES, Morichar à Saint Gilles et de l’Étang à Etterbeek remportent de nouvelles victoires devant le Collège de l'Environnement. Deuxième victoire pour Morichar et énième pour l’Étang, qui est un quartier pionnier et vétéran de cet engagement citoyen, initié dans ce cas avant même la création de grONDES.

Rejoignez la plate-forme, à titre individuel ou pour votre quartier, mobilisez, informez (vous), forgez et affichez votre opinion.

(1) https://www.lecho.be/entreprises/telecom/celine-fremault-la-5g-les-bruxellois-ne-sont-pas-des-souris-de-laboratoire/10112569.html
(2) des 6V/m actuels aux 14,5V/m projetés : (14,5)^2/(6)^2=5,8  et (14,5)^2 / (3)^2 = 23,4
(3) Extrait de la page FB de Céline Frémault

Aucun commentaire:

Publier un commentaire