10/05/2018

Nouvelles victoires des quartiers!

[Seconde mise à jour pour une quatrième et cinquième* victoires remportées début juin]

Cinq nouvelles victoires des quartiers devant le Collège de l'Environnement Bruxellois, événements rarissimes par le passé, qui deviendraient presque réguliers? 

Une évolution positive qu'il faut souligner car elle montre que les nombreux recours qui n'ont pas abouti devant ce Collège n'étaient pourtant pas inutiles. Ils ont participé à cette évolution, qui est toute à l'honneur du Collège.


Quatre quartiers qui s'opposent à l'installation d'antennes relais 2, 3 et 4G, participants à la plate-forme grONDES, ont récemment obtenus l'annulation des permis devant le Collège de l'Environnement Bruxellois. Lors de la publications de ce sujet ils étaient trois, ils sont à présent quatre dont un qui cumule deux victoires successives!

*Victoire du quartier des Peintres à Woluwe St Lambert, ce quartier qui s'était illustré en empêchant physiquement et pacifiquement l'installation d'antennes sans permis, remporte une nouvelle manche : le permis d'environnement est annulé.

Une victoire du quartier Étang à Etterbeek, qui reste mobilisé et résiste depuis onze années à l'installation d'antennes relais sur les toitures d'un bâtiment d’habitations sociales. Les habitants du bâtiment s'étaient précédemment opposés pacifiquement et physiquement à une tentative d'installation sans permis. Les grues étaient rentrées au dépôt sans avoir pu hisser les antennes, comme au quartier des Peintres.

Une victoire du quartier du Château d'Eau à Uccle, un riverain et l'asbl Oxy 15 avaient introduit un recours contre 24 antennes émettrices, projetées dans le clocher d'une église. Ce riverain avait alors constaté, dans les dossiers « simulation » du permis, l'absence de deux bâtiments de l'école maternelle et primaire qui jouxte le site. C'est ce point qui motivera le refus du Collège. Ce cas démontre qu'il suffit parfois d'analyser attentivement le dossier d'un permis pour déceler des erreurs, volontaires ou non et d'un habitant motivé pour remporter une bataille.

Deux victoires collective et successives place Morichar à Saint Gilles, où des riverains et des professeurs de l’École Saint-Luc avaient introduit un recours en octobre 2017 contre l'installation de 27 antennes Télénet sur le toit de leur école. Ces 27 antennes s'ajouteraient aux 12 déjà présentes sur le toit. Le collège de l'environnement avait annulé ce permis et ce quartier vient de remporter un nouveau recours contre un nouveau permis début juin.

Si votre quartier est confronté à un projet d’antennes relais ou si un site est déjà présent, voyez notre "kit de mobilisation" et n'hésitez pas à nous contacter pour toute information ou nous aider à mettre à jour et améliorer ce guide.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire