04/04/2018

Riposte à l'offensive 5G


Didier D. membre d'ArEHS en débat avec la représentante d'Agoria

Récemment certains opérateurs menaient une offensive médiatique destinée à mettre une fois de plus les autorités bruxelloises sous pression, en critiquant les taxes communales liées aux antennes relais et la norme maximale de rayonnement qui serait "trop stricte".  Entendez : le niveau de protection des habitants serait trop élevé!
 
Cette norme fut pourtant récemment quadruplée, sous cette même pression des mêmes opérateurs, qui comme nous l’annoncions ne seraient jamais satisfaits. Après avoir obtenu les 6V/m, les voilà qui exigent à présent 20V/m! Tandis que dans les autres domaines technologiques, de l'automobile à l'aviation en passant par la production, le progrès signifie moins de pollution, dans celui des technologie mobiles c'est le contraire. A chaque nouvelle génération de réseau, la pollution augmente objectivement!

Pour une simple raison : jusqu'ici nos élus, le législatif, se refusent à défendre et tenir leurs engagements et les normes établies. A chaque nouveau déploiement, le gouvernement bruxellois brade et réduit le niveau de protection des habitants, alors qu'il devrait au contraire le renforcer face à la multiplication des sources de pollutions.

Ce qui n'était probablement pas prévu par les communicateurs du mobile, c'est la réponse en plusieurs temps des associations et citoyens mobilisés pour des technologies mobiles respectueuses de la santé et l’environnement. Réponse qui a reçu de nombreux échos dans les médias, permettant ainsi de rétablir quelque peu l'équilibre et les faits en question.

ondes.brussels, ArEHS, IEB et grONDES sont montés au créneau et ne sont pas près de le quitter. En complément des échos déjà rapportés, voyez ci-dessus un débat rondement mené par Didier Deblandre membre d'ArEHS sur BX1. Vous pouvez retrouver le même Didier sur la Première (RTBF) en suivant ce lien, dans un débat plus complet et proposant de plus nombreux d'intervenants, dont ondes.brussels.


Ci-dessous le lien vers la version en ligne de l'excellent article au sujet du recours mené par IEB, grONDES et d'autres associations, contre l'arrêté technique gouvernemental, publié ce mois dans "Bruxelles en Mouvement" le périodique de l'association IEB:

Recours contre la montre : à quand une législation protectrice contre la pollution électromagnétique ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire