05/03/2015

Quand les poules...somatiseront.

"Ce serait psychosomatique?
J'en informe mes collègues,
merci beaucoup docteur."
 Puisque les médias nationaux se sont récemment faits les relais d'une information qui date mais cruciale, soulignons certains points qu'ils oublient ou taisent.

Comme vous aurez pu le lire dans la presse, en 2012 un couple d'éleveurs de poules de la commune de Comblot dans l’Ornes, constatait que leurs 1600 poules qui pondaient 1300 œufs en 2010, n’en produisaient plus qu’une centaine par jour. Ce n'est pas le premier cas d'éleveurs qui sont confrontés à ce type de problème apparu dès les années 2000, toujours à proximité d'antennes relais (voir le docu. Mauvaises Ondes)

Ce constat, confirmé depuis par les autorités, est révélateur à plusieurs niveaux, en voici les plus importants :
  • Ceci démontre indiscutablement un effet biologique des rayonnements provoqués par les antennes relais. Et donc que les autorités, dont le Gouvernement bruxellois, ont tort de se limiter à la prise ne compte des effets dits "thermiques"  des ondes électromagnétiques, lors de l'établissement des normes d'exposition. Cette attitude est irresponsable, d'où notre recours contre le quadruplement de la norme.
  • Ceci démontre aussi que contrairement à ce qu'affirment les experts et scientifiques mandatés par les opérateurs ou les autorités, l'électrosensibilité n'est définitivement pas une réaction psychosomatique.
  • Enfin le plus alarmant, se voulant rassurant, un expert cité par "La Libre" déclare : "Pour un homme, c'est tout à fait tolérable, précise Philippe Herman, spécialiste des ondes. Mais pour les êtres de petite taille et de petit poids, c'est dangereux."  Ce que le "spécialiste" semble oublier est qu'avant d'être adulte, un homme est "un être de petite taille". Que les parents nous pardonnent cette comparaison mais le poids moyen d'un nourrisson n'est pas très éloigné de celui d'une poule pondeuse (2,5kg), et que dire du fœtus?
Affirmer qu'aucun effet sanitaire ou biologique provoqué par les rayonnements électromagnétiques n'est observé est factuellement faux.
Les poules de l'Ornes, comme de nombreuses études scientifiques reconnues le montrent amplement.

Pour notre santé et celles des plus jeunes, informons, agissons, refusons de faire primer les profits à courts termes sur la santé et affichons notre mobilisation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire